Interview Stéphanie Jauffrineau

Bonjour Maëva !

Bonjour Stéphanie ! Merci de m’accorder cette interview. Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots s’il te plaît ?

Je suis une jeune femme de 39 ans, une maman de trois enfants.

Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

J’ai très vite orienté mon parcours professionnel vers la relation d’être, le prendre soin des autres. Parce que j’ai toujours eu l’amour des autres, l’amour des autres dans le partage, et depuis toute petite. Mon parcours professionnel s’est orienté vers le domaine de la santé, du social. Par la suite j’ai travaillé pendant 15 ans auprès de la personne âgée où j’ai toujours eu à cœur de me former, me professionnaliser pour mieux les accompagner et surtout pour les rejoindre en tant que personne. Ce qui était important dans ma relation d’aide auprès des personnes c’était d’être d’humain à humain, d’homme à homme. De ne pas être de soignant à soigné ou de soigné à soignant. D’être d’égal à égal. Moi j’étais là pour leur apporter quelque chose, leur offrir un soutien. Leur montrer le chemin, leur permettre de croire encore en leurs capacités, en ce qu’ils sont et en ce qu’ils étaient. 

Ça c’était mon parcours pendant 15 ans, après j’avais à cœur de me professionnaliser, de me former donc j’ai fait des formations autour de la communication. Donc d’aller encore plus loin dans cette relation d’aide. Et ensuite au bout de quelques années j’avais l’impression d’avoir fait le tour, j’avais cette soif de liberté, de m’envoler et de prendre soin différemment des gens tout en respectant ce que je suis. 

Et aujourd’hui tu fais quoi ?

Donc j’ai souhaité me professionnaliser dans la relation d’aide en tant qu’hypno relaxologue parce que je voulais permettre aux gens qu’ils comprennent qu’ils ont les ressources en eux. Et c’était ça qui me manquait, c’était de pouvoir accompagner les gens de cette façon-là : permettre aux gens de mieux vivre certaines situations tout en leur donnant les outils. J’ai choisi en fait de me former à l’hypnose, à la relaxation. Je suis aussi praticienne access bar.

Merci ! Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir entrepreneur ? 

C’est mon esprit, c’est ma soif de liberté. De me permettre de réaliser les choses librement, de me rejoindre dans mon « moi » profond. D’être en accord avec ce qu’était la relation d’être pour moi. Et la relation d’être c’est ça ; c’est montrer le chemin aux autres, leur apporter des outils, leur montrer qu’ils ont les ressources en eux. 

Donc c’était ça cette soif de liberté, cette soif d’être en accord avec ce que je suis pour accompagner les gens. 

Quelles sont les trois qualités, selon toi, qu’il faut avoir pour devenir entrepreneur ?

Selon moi, les trois qualités qu’il faut pour devenir entrepreneur sont pour la première : être déterminé. Donc être déterminé c’est avoir un but précis et de tout faire pour atteindre ce but, de tout mettre en place. Tout en étant persévérant parce qu’avec la détermination c’est important. Parce qu’il faut savoir qu’il y aura des hauts et il y aura aussi des bas donc il est important d’être persévérant et de se dire je me relève à chaque fois. Et à chaque fois qu’on se relève, on se relève encore plus fort. Parce qu’on a appris et parce qu’on est toujours dans l’apprentissage. Et tout ça en étant enthousiaste, être dans la joie de ce qu’on fait.

Une deuxième que je savais être importante mais qui aujourd’hui prend toute sa signification c’est être discipliné. Pourquoi ? Parce que pour moi la discipline ça faisait appelle à mes souvenirs d’enfance et ce n’étaient pas forcément des bons souvenirs d’enfance. Pour moi la discipline c’était d’obéir à ce qu’on me demandait de faire et d’être soumise, de me soumettre à une discipline qui n’était pas la mienne. Tout simplement parce que j’avançais sans un but précis. Et là ça prend vraiment toute son ampleur puisque oui maintenant je suis disciplinée parce que j’avance vers un but précis qui est le mien et qui n’est pas celui de quelqu’un d’autre ou de la société. Donc je suis disciplinée. Être discipliné ça veut dire quoi ? Ça veut dire planifier les choses et respecter les temps qu’on a défini pour atteindre son but. Tout en réalisant les choses en pleine conscience. Quand je fais les choses je suis ici et maintenant en train de réaliser cette chose-là. Je suis ici et maintenant avec toi et ce temps-là est pour moi et pour nous. Et c’est un temps d’échange et de partage. 

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :  Interview Anne-Cécile Guiguen

Il y a aussi la qualité d’avoir la vision, de voir loin et grand. D’avoir cet esprit de se projeter dans l’avenir et de développer cette confiance qu’on a en nous. Et plus on se rapproche de cette vision plus ça nous apporte le plaisir de faire et le plaisir de se réaliser. 

Et tout ça : la persévérance, la discipline ça va nous permettre de rester motivé pour atteindre justement cette vision et son pourquoi. As-tu des outils à conseiller aux femmes qui nous regardent ? Un livre, un audio, une vidéo, une personne à suivre ?

Un conseil que je pourrais donner c’est de s’inspirer et avoir des modèles. Avoir des modèles ça veut dire se projeter dans des rôles qui nous font rêver. Avoir un modèle ça peut être un livre, une personne. Par exemple Simone Veil qui est un exemple de détermination. Mais qui parle pour moi et qui ne parle peut-être pas pour les. Autres. Il y aussi Lise Bourbeau qui est une spécialiste dans le développement personnel. C’est aussi d’aller chercher car on a des outils qui sont énormes sur YouTube pas exemple. Il y a plein de conférences ; les TEDX par exemple que je trouve énormes, ce sont des outils à utiliser. Donc en fonction de ce qu’on veut travailler. 

Se donner des objectifs et des rêves. Comment je me vois dans un an ? Dans trois ans ? Les motivations qu’on a dans la vie. Qu’est-ce qui me motive dans la vie ? Pourquoi je fais ça ? 

Qu’est-ce qui me motive à me lever le matin ? 

Quelles sont mes valeurs ? De respecter ses valeurs et ce qui est important aussi c’est de prendre soin de soi. Le prendre soin de soi c’est au travers de son alimentation, au travers des activités physiques qu’on peut faire aussi. Prendre soin de son corps, de sa santé. On prend soin de son esprit aussi en lui apportant des choses positives, des affirmations positives. On prend aussi soin de soi en se remerciant soi-même chaque jour. D’être en gratitude tout simplement. On prend soin de soi aussi en étant dans le silence, d’avoir des temps de silence. Donc les temps de silence on peut les avoir juste par la méditation ou la prière ou d’aller se balader et d’être en communion avec la nature.

Et un conseil c’est de rêver, rêver, rêver et rêver.

Le Bonus

Pour moi être une femme c’est vivre avec la diversité et dans la diversité, dans le partage, de vivre ensemble et en communion. Ça veut dire quoi ? En fait ça veut dire que l’on soit homme ou femme, on a chacun notre place. Et nous en tant que femme c’est de prendre sa place dans l’amour de soi et de chacun. Et de vivre en harmonie, en équilibre avec homme et femme.

Merci beaucoup Stéphanie !

Pour en savoir plus :

Site web : https://stephaniejauffrineau.fr

Facebook : https://www.facebook.com/stephaniejauffrineau01/

Instagram : https://www.instagram.com/reveilasoi/

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :