Interview Héléna Denis – Déridologue

Bonjour les filles, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo pour le blog Filles divines. C’est une vidéo un peu particulière puisque j’ai la chance de recevoir une femme extraordinaire. Une femme courageuse et bienveillante. Il s’agit de ma maman qui est déridologue !

Bienvenue !

Merci.

Est-ce que tu pourrais te présenter en quelques mots ?

Donc moi c’est Héléna Denis, je viens d’avoir 48 ans, je suis mariée, j’ai trois enfants. Et mon activité actuellement : je suis masseuse japonaise et praticienne Access Bars sur la commune de Champtoceaux.

Est-ce que tu pourrais nous décrire un peu ton parcours professionnel ?

Alors il est long, il est assez atypique.

J’ai commencé par faire des études après le lycée de manipulatrice en radiologie. Je me suis retrouvée dans ces études un peu par hasard. J’accompagnais une copine car je ne savais pas quoi faire. Je l’ai accompagné à passer le concours et j’ai été prise et pas elle …

Je suis donc allé à Rennes pour faire ces études pendant trois ans. Le métier m’a plu parce que j’ai appris beaucoup de choses sur l’anatomie, le corps humain. C’était très intéressant et aussi le rapport avec les patients et les personnes en douleur. Parce qu’on travaillait en cancérologie. C’était difficile.

Mais c’était de très belles études. Ce qui m’a permis aussi de rencontrer mon mari. Ensuite, j’ai eu toi.

Et je me suis posé pas mal de questions sur mon métier, de savoir si je voulais continuer ou pas. Puis je me suis dit que je préférais rester à la maison pour m’occuper de mes enfants. Donc je suis devenue assistante maternelle.

Totalement à l’opposé du coup.

Complètement mais j’avais besoin de me retrouver avec ma famille.

J’ai quand même passé mon C.A.P petite enfance en me disant que j’étais bien dans ce milieu des enfants pour pouvoir continuer. Je l’ai eu mais après ça a été compliqué de trouver du travail.

J’ai élevé mes trois enfants, je suis restée tout le temps à la maison. Et là, par chance, un ami est venue me trouver pour me demander ce que je voulais faire. Et je lui ai dit : “écoute, je ne sais pas.” donc il m’a répondu : ” si tu veux lundi je t’embauche.”

Ok pas de problème ! Et c’est comme ça que je me suis retrouvée dans une petite entreprise de menuiserie et j’ai démarré en tant qu’assistante administratif.

Il faut savoir que mon rêve quand j’étais lycéenne, c’était d’être prof de maths. J’ai toujours beaucoup aimé les chiffres. Donc il réalisait un peu mon rêve en devenant assistante administratif chez lui. Et ça a été super, je suis restée 10 ans dans cette entreprise. Où il m’a monté en compétence puisque je suis partie de assistante et j’ai fini secrétaire comptable et gestionnaire de paye. Ça a été un très très beau parcours.

Et donc là après, j’avais décidé de me lancer en tant qu’indépendante avec tout le bagage que j’avais mais en tant qu’assistante administratif pour les petites TPE. Donc ne pas aider qu’une seule entreprise mais plusieurs entreprises.

J’ai fais ça pendant un an, j’ai bien gagné ma vie. Et puis je me suis dit : “il y a quelque chose qui me manque, il y a quelque chose qui ne va pas dans ce parcours. J’ai quand même besoin de cette relation d’aide aux personnes qui ne sont pas bien dans leur corps et dans leur tête.”

Et c’est comme ça que j’en suis venue à me former en tant que praticienne Access Bars au départ parce que, je trouve que c’est une méthode extraordinaire qui m’a beaucoup amené, moi, dans mon parcours. Après, j’ai enchainé sur les massages parce que ça ramène aussi au bien être.

Je propose en fait, une pause dans mon massage qui permet vraiment aux gens de se poser et de prendre soin d’eux.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :  Interview Stéphanie Jauffrineau

Voilà mon parcours résumé en 30 ans.

Du coup c’est marrant parce que ton activité actuellement ça te ramène un peu à ta première activité, qui est aussi dans le bien être.

Bah oui, tout à fait. Je me rends compte que j’ai besoin d’aider les personnes. Pas dans leur souffrance mais dans leur mal être.

De les aider à aller mieux ?

Oui.

Si tu devais recommencer ton parcours professionnel, est-ce que tu ferais exactement la même chose ou est-ce que tu changerais quelques petits trucs ?

Alors, je ne pense pas que je changerais, j’essayerais d’avoir le déclic un peu plus tôt je pense. De me dire que cette aide aux personnes elle était en moi et que je la cachais en moi. J’aurais dû l’avoir un peu plus tôt je pense.

Tu aurais aimé avoir le déclic plus tôt dans ton parcours professionnel ?

Oui.

D’ailleurs, tu l’as eu comment ce déclic ?

Alors ce déclic. Ça fait maintenant trois ans avec mon mari, qu’on se forme au développement personnel. Donc on va à des évènements sur Paris. Et on a été principalement à un évènement où il y avait trois intervenants. Dont David Laroche ; qui m’a beaucoup beaucoup remuée.

On dit toujours que son pourquoi nous fait pleurer. Et bien là j’ai mis une bonne soirée à m’en remettre parce que j’avais trouvé mon pourquoi. En revenant à aider les autres. Et c’est en discutant avec mon mari que je me suis rendue compte de ça. Et j’en suis maintenant convaincue que c’est mon pourquoi et que j’en dérogerais pas.

Tu as les larmes aux yeux quand tu le dis.

Bah oui oui.

Effectivement quand on a trouvé son pourquoi, sa raison d’être, sa raison de vivre et bien ça met les larmes aux yeux.

Et aujourd’hui c’est quoi ton activité ?

Donc aujourd’hui je suis masseuse japonaise te praticienne Access Bars. Donc en massage je pratique le massage liftant du visage qui est à l’huile. Je pratique également le massage des mains et des avant-bras. Et je suis en train actuellement de me former au massage Amma assis qui est un massage sur chaise où on est habillé.

Et sinon Access Bars c’est une méthode énergétique qui vous permet de faire un reset de votre cerveau.

Qu’est-ce que ça veut dire exactement déridologue ?

Donc j’ai choisi ce terme que j’ai inventé. Parce que le massage liftant japonais du visage il est vraiment fait pour atténuer les rides. Et la pratique Access Bars c’est plus dans le mot “dérider”, souriez à la vie parce qu’elle est belle et qu’elle mérite d’être vécue.

Une dernière question pour finir ; il y a des femmes qui nous regardent, là, sur cette vidéo, quel est le meilleur conseil que tu pourrais leur donner ? Quel est le plus beau conseil que tu pourrais leur donner aujourd’hui ce serait quoi ?

Ecouter votre coeur et pas votre tête. ne pas écouter son entourage, surtout pas. Ça m’a beaucoup freiné. Il y a beaucoup de gens qui me disaient : “tu y arriveras pas.”, ” c’est pas fait pour toi.”, “fais pas ça.”

Oui c’est ça le conseil : ne pas écouter son entourage. Ne voir que les belles choses et écouter vraiment son coeur.

Merci beaucoup pour ton témoignage.

Vous pourrez retrouver toutes les infos concernant l’activité de Héléna ainsi que mon activité professionnelle juste en dessous de cette vidéo.

Et si vous souhaitez prendre rendez-vous avec elle, vous pouvez vous rendre sur son site internet ou sur ses pages Facebook ou Instagram.

Et nous on se retrouve très bientôt pour une nouvelle vidéo 🙂 A bientôt !

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :