Interview Anne-Cécile Guiguen

Bonjour Anne-Cécile !

Bonjour Maëva !

Merci de m’accorder cette interview.

Peux-tu te décrire en quelques mots ?

Ok ! Donc Anne-Cécile Guiguen j’ai 45 ans, je suis maman de trois grands enfants. Trois garçons : 20, 18 et 15 ans et j’habite sur l’île de la Réunion depuis maintenant six mois.

Peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

J’ai commencé avec un Bac littéraire, ce qu’on appelait le Bac A2 à l’époque. Puis j’ai poursuivi avec un BTS Tourisme ce qui m’a amené à avoir une expérience professionnelle à Londres puisque j’ai été serveuse dans un pub à l’aéroport de Londres. En revenant ici j’ai travaillé dans le tourisme, l’hôtellerie, la location de voiture. J’ai été aussi un petit peu assistante maternelle pour m’occuper de mes enfants et comme le domaine de l’école m’intéressait bien quand j’emmenais mes enfants à l’école, j’ai choisi de faire des remplacements dans l’enseignement. Puis après, j’ai découvert l’hypnose. Ça fait maintenant cinq ans que je suis hypnothérapeute. 

Qu’est-ce qui t’a décidé à devenir entrepreneur ?

C’est un petit peu un hasard en fait. Parce que, comme je devais faire des réunions de classe, normal chaque enseignant doit en faire, c’était quelque chose avec lequel je n’étais pas du tout à l’aise et ça me stressait à chaque fois. Une amie m’avait parlé de l’hypnose donc j’ai dit : « Bah je vais essayer ». J’ai fait une séance d’hypnose pour ça, pour être à l’aise en réunion de classe. La réunion s’est super bien passée ! Je me suis dit : « Si ça a marché pour moi, j’ai envie de le partager ». Donc je me suis formée et c’est ça qui a fait que progressivement j’ai laissé l’enseignement mais avec une expérience très très riche et je me suis lancée dans l’hypnose en tant qu’entrepreneur. 

Peux-tu nous expliquer ce qu’est le pourquoi ?

Oui ! Le pourquoi, moi je l’ai découvert il y a un peu plus d’un an de ça seulement. Le pourquoi c’est quelque chose qui va nous permettre de nous booster chaque jour, de savoir pourquoi on fait toutes les actions qu’on fait. On a tous des rêves mais parfois nos rêves on les met un peu de côté et le fait d’avoir ce pourquoi et de s’autoriser à avoir ces rêves et de nous dire : « Ok, dans deux ans, dans cinq ans, oui je me vois réaliser mon rêve ». C’est ça le pourquoi. Quand vous y pensez ça doit vous faire vibrer à l’intérieur, ça doit vous donner des émotions et vous dire : « Ok maintenant je passe à l’action et j’y vais parce que je sais que ça va m’apporter vraiment pour aller chercher mes rêves et de les trouver ». Donc c’est un booster chaque jour. Pour moi sans pourquoi ou sans rêves on tourne en rond. On va laisser passer chaque jour comme ça et c’est ce qu’on appelle la routine. Et cette routine elle va nous mettre dans un petit cocon et va laisser faire. Alors qu’avec un pourquoi on va ouvrir les possibilités d’aller voir ailleurs et voir ce qu’on peut Nous réaliser. Rien qu’avec nos actions parce que nous sommes architectes de nos vies donc c’est à nous de passer à l’action.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :  Interview Héléna Denis - Déridologue

Est-ce que tu peux nous donner quelques exemples de pourquoi ?

C’est vrai que c’est un peu vague pour les personnes qui entendent parler de pourquoi la première fois. Ça peut être un voyage que vous avez envie de faire (seul ou en famille ou entre amis), ça peut être une maison que vous avez envie d’acquérir, ça peut être aussi aider les associations. Moi c’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur donc pour ça il faut du temps, il faut aussi de l’argent. Ça peut être aussi avoir l’envie de créer son entreprise, de travailler pour soi, d’élever ses enfants, d’être libre pour les élever et passer du temps avec eux. Donc il y a vraiment beaucoup de pourquoi, il ne faut pas se bloquer et même si on pense que c’est trop grand ce qu’on souhaite. Il faut vraiment rêver grand et c’est comme ça qu’on va y arriver.

Aurais-tu un conseil à donner aux femmes qui nous regardent ?

Oui ! Alors un conseil, j’en aurais même plusieurs. C’est vrai qu’on a toutes le même désir ; c’est s’épanouir dans sa vie professionnelle et dans sa vie personnelle. C’est vrai qu’en tant que femme, qu’on soit maman ou pas, on a un quotidien qui est assez pris et on s’oublie. Donc si j’ai un conseil à donner c’est prendre du temps pour soi, de savoir dire non, de faire des pauses et surtout de croire en soi. Parce que si j’en suis là aujourd’hui, je suis différente de la personne que j’étais il y a quelques années. C’est parce que je me suis ouverte, j’ai beaucoup plus confiance en moi, j’arrive à sortir de ma zone de connu et j’adore ça ! Si j’ai réussi à la faire alors toutes les femmes peuvent le faire. Donc c’est croire en soi et s’autoriser à faire des petites pauses. Puis surtout c’est avoir des personnes autour de soi sur qui on peut compter, savoir à qui on peut parler et passer du temps en famille, entre amis. S’autoriser à être plutôt qu’à faire. Parce qu’on fait beaucoup dans notre société et on oublie d’être. Donc c’est tout un ensemble qui fait qu’on peut être épanouie si pon s’en donne les moyens et si on se dit : « ok là je m’arrête un petit peu, je fais des pauses et puis on verra ça après. »

Merci beaucoup Anne-Cécile !

Merci Maëva, c’était un plaisir !

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :